La Gascogne Gersoise : Armagnac-Condomois-Lomagne-Fezensac-Astarac-Gaure-Comminges-Pardiac

Bienvenue sur le site du G.G.G.

Créée en 1991, l'association Généalogie Gasconne Gersoise a pour objet de réunir les généalogistes et historiens amateurs afin de développer toutes activités généalogiques et connexes. Elle édite les travaux de ses membres, développe les travaux généalogiques et historiques , organise des manifestations à caractère culturel et scientifique. En 2011, à l'occasion de son 20ème anniversaire, elle inaugure son nouveau site Internet permettant à ses adhérents de consulter les registres du Gers, de faire leurs relevés systématiques en ligne, et de les associer à leurs sources photographiques.

Cherche traducteur Gascon-Français

Dans le registre E Sup 520 des BMS de Perchède, annexe du Houga, on trouve entre les actes de 1717 et 1718 (cliché n° 135/148 pour les utilisateurs de VISAGe) ce texte étonnant, véritable charabia mêlant le Français et le Gascon, probablement destiné à être prononcé en chaire :

Je comprends ce texte de la façon suivante :

SOUMEILHAN "dit Gascon la tranquillité, l'ami des belles et le soutien de la liberté"

A la fois ancien et nouveau membre G.G.G. je vous présente une partie de mes recherches. Si certains parmi vous s’intéressent au patronyme Soumeilhan je serai heureux d’échanger avec eux (docsoum@wanadoo.fr)

 

L’an 1852 le vingt neuf novembre à huit heures du matin par devant nous maire officier de l’état civil de la commune de Gaujan canton de Lombez département du Gers ont comparu Jean François Soumeilhan agé de quarante et un an charpentier domicilié à Gaujan; lequel nous a présenté un enfant de sexe masculin né aujourd’hui à quatre heures du matin, de lui déclarant et de Jeanne Julie son épouse et auquel il a déclaré vouloir donner les prénoms de Antoine Dominique. Les dites déclarations présentations faites en présence de Simon Passama agé de soixante quinze ans et de François Dépray âgé de trente trois ans cultivateur domicilié à Gaujan et le père de l’enfant signé avec nous le présent acte de naissance après lecture faite ….

Maladie d'Alzheimer en 1765 ?

Trouvé dans le registre paroissial de Bernède (dépendant de l'archiprêtré de Corneillan) conservé à la mairie de la commune, un témoignage de ce qui semble relever d'une démence sénile :

Ce mardi vint et quatre du mois de decembre mil sept cens soixante cinq le corps de Anne Lanux veuve de feu Raymond Barcellone, agée d'environ quatre vints cinq ans, imbecille depuis quelques années, decedée d'hyer vint et trois decembre munie du sacrement de l'extreme onction, a eté inhumé dans le cimetière de Bernede, l'office fait par moi archip. soussigné...

Dans le même registre, un autre acte de décès qualifiait le défunt d'imbecille depuis son bas âge...

 

Approbation de sage femme

Une curiosité à laquelle on ne s'attend pas :

En date du 22 avril 1744 à Noulens (5 E 482).

baptême de triplés à Condom

UN CENTENAIRE "AUTHENTIQUE"

Dans le registre de Castillon Savès E 1778 on trouve sur le cliché 21 le décès d'un homme mort dans sa centième année, ce qui est avéré puisque la date de naissance est connue du curé.

Un "expert" à Projan en 1706

Pour les amateurs d'anecdotes, voici comment le curé de Projan décrit le décès du sonneur de cloches. L'acte se trouve sur le registre E sup 240 page 7.

Le 28ème juin 1706 Blaise Iraty? dit la marche? notre paroissien de Projan et notre sonneur de cloches fut vers? les trois heures après midi tué par la foudre en bas du clocher s'y étant rendu pour sonner à l'occasion du tonnerre où il fut trouvé vers les sept heures du soir sans qu'on luy connut aucune blessure dans son corps à la réserve qu'il était noir par tout le corps comme s'il avait été étouffé par la fumée et sans qu'on reconnut même aucun dommage au dedans du clocher autre que partie du couvert enlevé? et ayant reconnu que la foudre avait serpenté au dehors du clocher et enlevé?plusieurs pierres il fut enterré le 29 ème du même mois au même endroit qu'il fut trouvé mort au bas du clocher en présence de m° Jean Vaquier notre vicaire et jean Dubosc m° chirurgien signé avec moy.

Dufaut curé de Projan J Vaquier Dubosc

Syndiquer le contenu